Quels sont les avantages à être indépendant dans l’immobilier ?

Quels sont les avantages à être indépendant dans l’immobilier ?

Les métiers de l’immobilier attirent chaque année un grand nombre de diplômés intéressés par les missions commerciales et territoriales du secteur. La question se pose alors de savoir s’il vaut mieux se tourner vers un métier salarié ou indépendant. Pour y voir plus clair, voici les avantages d’être indépendant dans l’immobilier.

1. L’indépendance du métier

Le premier avantage à être indépendant dans le secteur de l’immobilier est sans surprise l’indépendance.

Libérés des chaînes d’une hiérarchie pouvant être étouffante, les professionnels qui ont choisi le statut d’indépendant sont complètement autonomes, sas contraintes de temps ni de chiffre d’affaires. Contrairement aux professionnels salariés qui travaillent en agence, les indépendants œuvrent le plus souvent depuis leur domicile, ce qui leur rajoute un confort de travail supplémentaire.

Les indépendants doivent tout de même faire partie d’un réseau immobilier. Il existe de nombreux réseaux en France mais peu sont reconnus et réputés, le choix reste donc assez facile à faire. Pour le compte de son réseau, l’indépendant réalisera les tâches classiques de son métier, sans contraintes : estimation immobilière, intermédiaire dédié entre propriétaires et acheteurs potentiels, prospection, signature de contrat, transaction immobilière, etc.

2. Le statut ouvert à tous

En plus d’être indépendant et donc plus libre que ses collègues salariés, les professionnels indépendants de l’immobilier possèdent aussi un statut plus facile à obtenir.

Pour être un professionnel salarié dans l’immobilier ou à son compte, il est obligatoire de détenir une carte professionnelle d’agent immobilier délivrée par la CCI (chambre de commerce et d’industrie territoriale) de votre région. Pour obtenir cette carte, le professionnel doit justifier d’un diplôme dans le domaine et/ou d’une expérience de 3 ans dans le secteur immobilier. C’est grâce à cette carte qu’il sera habilité à effectuer des transactions immobilières.

Or, qu’il soit agent, mandataire ou négociateur en immobilier, le professionnel indépendant n’a pas besoin de tous ces prérequis : c’est son réseau qui possède la carte professionnelle qui permet à ses agents indépendants d’effectuer des transactions immobilières. Ainsi, l’indépendant n’a pas besoin de carte ni d’expérience pour exercer son métier : il lui suffit juste d’obtenir le statut d’autoentrepreneur ou de microentrepreneur.

3. La maîtrise de sa rémunération

Enfin, le gros avantage du statut d’indépendant est qu’il est possible pour les professionnels de maîtriser leurs revenus mensuels.

En effet, selon les réseaux immobiliers, un indépendant peut toucher de 70% à 99%* des honoraires d’agence contre seulement 40% à 45% s’il était salarié dans une agence traditionnelle. Etant autonome, c’est donc en fonction des transactions qu’il opère qu’un indépendant sera plus ou moins payé à la fin du mois, lui permettant de moduler ses revenus. Par contre, l’agent immobilier indépendant doit aussi maîtriser sa comptabilité pour que cela fonctionne.

A noter tout de de même, les statuts d’autoentrepreneur et de microentrepreneur imposent des plafonds en termes de chiffres d’affaires. Ce seuil a heureusement été doublé en 2018 pour atteindre 66 400 euros, soit un revenu mensuel brut de plus de 5000 euros. En moyenne, les hommes indépendants gagnent environ 38 000 annuellement et les femmes environ 37 500 euros, selon les statistiques du SNPI (Syndicat national des professions de l’immobilier).

 

Facile d’accès, en parfaite autonomie et permettant de contrôler sa rémunération mensuelle, voilà ce que vous propose d’offrir le métier d’indépendant dans l’immobilier.

* Source : Réseau Safti